Site de commune de Fillinges

Maintenir l'investissement assurer et consolider l'équilibre

La présentation des finances communales est toujours un exercice particulier en cela que les chiffres peuvent exprimer des choses nuancées selon le mode d'expression choisi. Nous avons cherché à en donner un compte rendu le plus simple et le plus accessible possible. Y sommes-nous parvenus ? Il vous appartient d'en juger.

Avant toutes choses, un rappel succinct du fonctionnement global des finances communales.

Le budget communal se divise en deux grandes parties :

Chacun de ces deux budgets se sépare en deux parties recettes et dépenses.

Le budget de fonctionnement fait apparaître coté recettes l'ensemble des ressources naturelles de la commune : impôts locaux et taxes de toutes natures, dotation générale de fonctionnement annuel, en provenance de l'état, produits des loyers et ventes s'il y a lieu et le report des excédents des années précédentes.

Coté dépenses, on trouvera : les salaires et indemnités, les frais d'entretien et de consommation de "l'entreprise" commune (chauffage, électricité, eau, fournitures et petit matériel, etc).

L'évolution de ce budget est généralement régulière et il doit par nature afficher un résultat excédentaire. En effet c'est en grande partie cet excédent qui va donner une marge de manoeuvre pour investir, car l'excédent constitue une part importante de la recette d'investissement.

Le budget d'investissement fait apparaître dans sa colonne recettes les reports d'excèdent du budget de fonctionnement auxquels s'ajoutent les diverses subventions que l'on aura pu obtenir en lien avec les investissements réalisés. Dans la colonne dépenses, on trouve naturellement les sommes investies dans l'année et les remboursements des emprunts contractés pour les investissements importants réalisés les années précédentes.

 

Analyse financière 2008-2013                                                 Budget 2001-2013

                          

 

 

Fonctionnement

                                                              2012                                                        2013

Investissement

                                                         2012                                                          2013